Elèves à besoins éducatifs particuliers
 
Issu du courant de la psychologie humaniste américaine, le terme « Special Educational Needs » (« Besoins éducatifs particuliers ») est introduit en Europe dans les années 70 pour désigner des élèves qui ont, soit des difficultés d’apprentissage, soit des troubles avérés des apprentissages liés à une déficience physique, sensorielle, cognitive ou mentale.

Cette appellation englobe aujourd’hui les élèves en situation de handicap mais également divers autres profils : grandes difficultés d'apprentissage ou d'adaptation, enfants intellectuellement précoces ou hyperactifs, enfants malades, enfants en situation familiale ou sociale difficile, élèves nouvellement arrivés en France (ENAF), enfants du voyage, mineurs en milieu carcéral, etc. Par extension, on pourrait également considérer que les élèves scolairement performants ont aussi des besoins à ne pas omettre, sur le plan intellectuel mais également corporel et émotionnel.

Prendre en compte les besoins particuliers suppose alors de considérer l’élève dans la globalité de son être : corps, âme, esprit, en croyant que chacun a le désir intime et profond de progresser en humanité. Dès lors, l’accompagnement de chaque enfant dans la construction de sa personnalité passe d’une part par son inscription dans un cadre éducatif sécurisant, exigeant, respectueux de son développement ;  d’autre part par l’instauration d’une dynamique pédagogique bienveillante et attrayante, ajustée aux capacités de chacun et permettant à tous de poursuivre côte à côte des parcours de scolarisation adaptés. Ainsi, s’il est vrai qu’il y a des élèves à besoins particuliers, alors nous avons particulièrement besoins d’eux…
 
A N R
Actualités